Informations

Alcool et sportifs ?


J'ai vu beaucoup d'articles affirmant que l'alcool a un très mauvais impact sur les performances sportives. Les exemples incluent, mais ne sont de loin pas limités à :

Je ne suis bien sûr pas en mesure de douter de ces articles, car je ne suis pas un expert en biologie.

Toutefois. Il y a une chose que je trouve bizarre.

À savoir. Ces articles eux-mêmes affirment que l'alcool est largement consommé, même par les athlètes les mieux classés. Je veux dire, si l'alcool a de si mauvais effets… alors il n'aurait pas pu être consommé par les athlètes de haut niveau, car les athlètes alcooliques ne pourraient jamais atteindre les sommets des sports professionnels ?

Aussi. AFAIK, les chevaliers médiévaux n'étaient en aucun cas abstinents, ils buvaient de la bière, du vin et de l'hydromel à l'excès ; pourtant, ils étaient capables d'amener leur force, leur endurance, etc. à l'extrême.

Ce n'est pas quelque chose que je souhaite discuter ; c'est plutôt quelque chose que je n'arrive pas à comprendre.

D'AILLEURS. Cette question n'est pas personnelle ; Je ne fais pas de sport et je bois très rarement. Et je regrette le premier, pas le second.


Chaque fois que vous regardez un paramètre dans une population, vous aurez un écart. Prenons le Q.I., par exemple (et ne chicanons pas sur la façon dont il est mesuré ; ce n'est pas pertinent pour nos besoins) :

C'est la fameuse "courbe en cloche". Vous pouvez voir combien peu de personnes sont significativement au-dessus de la normale. Maintenant, cette ligne continue d'inclure les personnes avec un Q.I. de 200+. Ce n'est pas immédiatement évident sur le graphique. Cela continue également dans l'autre sens - les personnes avec un Q.I. si bas qu'ils ne peuvent pas participer à leurs propres tests. C'est parce que la grande majorité des gens ont entre 70 et 130.

Le même principe s'applique à l'habileté physique, à la bravoure au combat, etc. La courbe peut être aplatie ou plus nette selon le paramètre mesuré, mais rassurez-vous, les athlètes professionnels rémunérés se situent dans le 1er centile supérieur.

Revenons un instant à l'intelligence. Prenez quelqu'un comme Bobby Fischer (joueur d'échecs), Q.I. : 187

je vous garantis que même ivre à tomber, Bobby Fischer m'aurait battu facilement dans une partie d'échecs (et ce n'est pas parce que mon Q.I. est moyen ou inférieur). C'est parce qu'il était tellement, incroyablement meilleur aux échecs que moi.

je te garantis que même en état d'ébriété, Albert Einstein pourrait résoudre des équations mathématiques que je ne peux même pas écrire. C'est parce qu'il était tellement, incroyablement plus intelligent que moi.

C'est la même chose avec les grands athlètes. Même s'ils boivent tous les soirs, un grand athlète surpassera vous ou moi n'importe quel jour.

C'est pourquoi vous vous trompez complètement lorsque vous déclarez "alors il n'aurait pas pu être consommé par les athlètes de haut rang, car les athlètes alcooliques ne pourraient jamais s'enrichir des sommets des sports professionnels".

Vous travaillez simplement sous une prémisse complètement fausse. Ces personnes sont tellement meilleures que les personnes seulement 1 centile en dessous d'elles que boire ne nécessite pas qu'elles tombent dans les rangs.


Voir la vidéo: ALCOOL et SPORT??? - STAY FACEBOOK (Janvier 2022).